BD-FIL
Festival de Bande Dessinée, Lausanne

Du 10 au 13 septembre 2015

*

Philosophie

BD-FIL…

… est un festival suisse de bande dessinée, à vocation européenne.

n’est pas un salon de dédicaces. Sans ignorer ces dernières le Festival milite, à travers son offre, pour la rencontre la plus ouverte et la plus dynamique possible entre les auteurs, leur création et le grand public

.…se profile comme un événement culturel, festif et convivial, invitant petits et grands à la découverte, à l’échange et à la rencontre autour de la bande dessinée.

focalise son propos sur la seule bande dessinée, respectivement le récit séquentiel. Il n’aborde pas, au vu de la largeur du domaine qu’il couvre et de l’existence d’événements ou de structures dédiées y relatives, les domaines de la caricature, du dessin de presse ou de l’illustration. Le cinéma et le cinéma d’animation en particulier font, à l’inverse partie du programme du Festival. Ces domaines, séquentiels par essence, partagent un terrain très proche de la bande dessinée et portent, dans le propos vivant de BD-FIL, un contre-pied à l’aspect naturellement statique du 9ème art.

ne se positionne pas comme une manifestation commerciale ou dédiée à un public particulier. Il privilégie une offre culturelle et porte un regard ouvert, généraliste et populaire sur la bande dessinée qu’elle soit d’hier, d’aujourd’hui ou de demain, d’ici ou d’ailleurs, d’édition traditionnelle ou dite indépendante.

porte un accent particulier sur la promotion et la présentation de la création suisse, sans pour autant en faire son seul fer de lance.

se définit, par la configuration urbaine de son organisation et la variation de ses ressources comme un évènement en perpétuelle évolution. Il s’insère au cœur de la ville et s’inspire directement de son caractère et de ses décors. Ses lieux d’expositions et d’animation évoluent en fonction de ses projets et, par défaut, des espaces disponibles.

… est, à la mesure de sa vocation culturelle, sensible à :

  • sa mission de passeur (expositions originales, édition de catalogues, organisation de concours, mise en valeur des jeunes talents et d’œuvres peu connues du grand public, implication dans des projets de promotion et de valorisation de la bande dessinée, etc.)
  • son accessibilité et son caractère populaire, au propre comme au figuré (diversité des éléments proposés, gratuité pour les enfants, tarifs d’entrée réduits pour les personnes à bas revenu, prix modérés des boissons, etc.)
  • son rôle didactique (visites et projets pour les écoles et les enfants, visites guidées des expositions, rencontres d’auteurs, ateliers thématiques, conférences, etc.)
  • sa contribution à un environnement durable (limitation des imprimés, choix de matières recyclées et/ou recyclables, tri des déchets, recyclage des structures, encouragement à l’utilisation des transports publics, etc.)