BDFIL 14e édition
Festival de Bande Dessinée, Lausanne

Du 13 au 17 septembre 2018

*

Edition 2005

  • Invité d’honneur: Tronchet
  • Dates: 1ère édition, 2 au 4 septembre 2005
  • Lieu: quartier du Flon et salle Métropole
  • Nombre de visiteurs: 14.000
  • Budget: CHF 1.100.000.-
  • Direction générale et artistique: Pierre-Alain Hug

Mise sur pied en cinq mois à peine, suite à la disparition subite du Festival de Sierre, la première édition de BD-FIL accueille sous un soleil éclatant plus de 14’000 spectateurs. Sa réalisation est assurée par une grande partie de l’équipe du défunt festival, dont Pierre-Alain Hug, son ultime directeur.

Placée sous le parrainage de Tronchet – qui en signe l’affiche – cette édition inaugurale réunit, dans le quartier du Flon, huit expositions et offre au public un vaste choix d’événements parallèles dont l’exceptionnel concert de dessins imaginé par Zep et Benoît Mouchart (une création du Festival international de la bande dessinée d’Angoulême) porté sur trois représentations avec de nombreux auteurs de renom; un dialogue entre jazz et dessin réalisé par le dessinateur Pierre Wazem et le jazzman lausannois Michel Wintsch ; un one-man-show d’Arsène Jiroyan autour du personnage de Jean-Claude Tergal de Tronchet ou, encore, les avant-premières des films Atomik Circus des frères Poiraud et Le nouveau Jean-Claude de Didier Tronchet.

Côté expositions les chapitres consacrés aux 30 ans de Fluide Glacial et aux 20 ans du magazine suisse-alémanique Strapazin font mouche et se distinguent par la grande qualité de leur mise en scène. L’exposition consacrée à Strapazin met notamment en avant une bande dessinée originale scénarisée par Noyau et dont chacune des 48 cas a été dessinée par un dessinateur différent, proche du magazine.

La BML (Bibliothèque municipale de Lausanne) s’associe à la fête avec la présentation d’une exposition consacrée à la bande dessinée sans paroles Alberto du Zürichois Daniel Bosshart.

Plus de 100 auteurs sont présentes et réalisent des dédicaces dans le cadre magistral de la Salle Métropole, ce aux côtés d’une grande librairie installée sur les trois étages du bâtiment.

Les enfants sont également à la fête avec des ateliers théâtraux d’histoires courtes, de mangas et d’onomatopées proposés par le Théâtre pour enfants de Lausanne. Les plus grands peuvent, quant à eux, profiter d’ateliers d’initiation à la BD.

D’aucuns regrettent l’éclatement géographique du Festival ainsi qu’un manque important de signalétique. Les organisateurs tirent, malgré un déficit de près de CHF 300’000.-, un bilan positif sur l’ensemble du projet et se réjouissent de pouvoir envisager la nouvelle aventure d’un festival de bande dessinée à Lausanne.