BDFIL 14e édition
Festival de Bande Dessinée, Lausanne

Du 13 au 17 septembre 2018

*

Edition 2010

  • Invité d’honneur: Zep
  • Dates: 6ème édition, 10 au 12 septembre 2010
  • Lieu: Quartier de la Riponne et Cité
  • Nombre de visiteurs: 35’000
  • Budget: CHF 780′000.-
  • Coordination générale et direction artistique: Philippe Duvanel, avec la coll. d’Isabelle Primault
  • Suivi administratif: Christian Masserey
  • Coordination technique: Eric Gasser
  • Commissariat et scénographie expositions: Magali Baud, Jean-Marie Derscheid, Philippe Duvanel, Eric Gasser, Etienne Lécroart Didier Pasamonik, Tom Tirabosco et Zep, ainsi que Chantal Prod’hom, Claire Maxwell-Favre, Carole Guignard pour l’expo Zep, le portrait dessiné (mudac)
  • Stagiaire : Lucia Caro

 

BdFil_2010 212x300_lwPrésentée à nouveau dans le quartier de la Riponne la 6ème édition de BD-FIL marque une nouveauté de taille avec l’installation d’une tente de 800m2 réunissant les dédicaces, la librairie, les stands de bouquinistes et un bar. Ce nouveau lieu remporte un franc succès et offre, enfin, un lieu d’organisation central, convivial et “lisible” pour le Festival.

La grande exposition au mudac (musée de design et d’arts appliqués) consacrée à l’invité d’honneur Zep crée l’événement. Elle est la première présentation monographique d’importance dédiée à l’auteur en Suisse, qui plus est dans un musée. Coproduite avec le mudac, elle est exploitée sur 3 mois. Elle marque le record de fréquentation du musée avec l’accueil de 22’927 visiteurs. Un catalogue de 140 pages, publié à 6’000 exemplaires (coédition BD-FIL/mudac) l’accompagne et BD-FIL présente, sur le chemin menant du cœur du Festival au mudac, une série d’agrandissements de cinq vues naturalistes avec Titeuf, dessinées spécialement par Zep. Une autre exposition, intitulée Black is beautiful, fait sensation. Cette création exceptionnelle propose, à travers plus de 120 planches originales prêtées par des collectionneurs de renom ainsi que par le Fonds patrimonial de la bande dessinée de Lausanne, un vertigineux parcours historique, didactique et graphique sur l’usage du noir et blanc dans le 9ème art. Portée en écho à l’exposition dédiée à Zep Tchô ! L’expo réunit le travail de 19 auteurs de Tchô !La collec’ – et propose, entre autre, une galerie de dessins en 3D ainsi que l’édition d’un mini-catalogue d’une forme identique à la première édition du magazine Tchô ! Les présentations intimistes dédiées au spectaculaire travail graphique de Manuele Fior et de Tom Tirabosco; le projet de commande Waterproof réalisé avec les étudiants du CFPAA (Genève) de la HSLU (Lucerne) ou, l’accueil de l’insolite exposition «Planches en vrac ou à la découpe…» d’Etienne Lécroart proposée par l’auteur et la Cité de la bande dessinée et de l’image à l’occasion du dernier Festival d’Angoulême, font également mouche.

Côté événements le Festival noue une collaboration avec la Cinémathèque suisse pour présenter au cinéma Capitole, la Nuit des héros. Cette nuit, dédiée aux rapports étroits entre 7e et 9e art réunit 487 spectateurs autour, notamment, d’une performance de Zep et Tébo inspirée des trois longs-métrages programmés, soit Barbarella de Roger Vadim, Dick Tracy de Warren Beatty et Danger : Diabolik de Mario Bava. La conférence sur la création et diffusion numérique animée par la Cité de la bande dessinée et de l’image d’Angoulême (avec Boulet, Thomas Cadène, Philippe Ostermann (directeur délégué des édtions. Dargaud) et Claudia Zimmer (avecomics.com) marque un beau succès. 78 auteurs sont reçus sur le Festival, dont la quasi-totalité des auteurs de Tchô ! La collec’.

Le bilan financier du Festival se clôt, en raison de frais de chauffage inattendus pour l’ancien cinéma Romandie, sur un déficit de CHF 10’000.-.