PARK Kyungeun |

BDFIL
Festival de Bande Dessinée, Lausanne

Du 14 au 18 septembre 2017

*

PARK Kyungeun

← Retour à la liste des auteurs

Dédicaces: SA, DI

Coréen d’origine, Kyungeun Park entame des études d’art plastique à l’université. Une fois son diplôme en poche, il trouve une place de travail dans un studio coréen de dessins animés.  Il décide ensuite de venir en France pour suivre la formation d’illustrateur de l’école Émile-Cohl, à Lyon, qu’il complète par un cursus aux Arts déco de Strasbourg. En 2007, il remporte le premier prix du concours Jeunes Talents du Festival international de la bande dessinée d’Angoulême. En 2009, il publie son premier album, Le Roi banal (Casterman), un récit écrit par Antoine Ozanam. Les deux auteurs récidivent en 2012, avec Moi en mieux (Casterman). Park participe ensuite à plusieurs projets collectifs en Corée et en France. En 2015 sort Yallah Bye (Le Lombard), un drame familial écrit par Joseph Safieddine, qui se déroule au Liban, alors sous les bombes. Les principales influences artistiques revendiquées sont diverses, tant avec des artistes occidentaux comme Gipi, José Muñoz, Edmond Baudoin, Cyril Pedrosa ou Pascal Rabaté, qu’avec des auteurs coréens Lee Hee-jae ou Huh Young-man et, plus généralement, la bande dessinée traditionnelle chinoise (« lianhuanhua »).

Cette année il vient promouvoir et dédicacer à BDFIL son dernier ouvrage, une collaboration avec le journaliste Nicolas Hénin, Histoire d’Haytham (Dargaud, 2016).  L’histoire est celle d’un jeune Syrien qui, obligé de fuir son pays, se réfugie en France.