SAVOIA Sylvain - BDFIL

BDFIL 14e édition
Festival de Bande Dessinée, Lausanne

Du 13 au 17 septembre 2018

*

SAVOIA Sylvain

← Retour à la liste des auteurs

Dédicaces: SA

Né à Reims le 30 septembre 1969, Sylvain Savoia se lie d’amitié avec Jean-David Morvan, né dans la même ville la même année. Ils abordent ensemble la BD dans le fanzine HORS GABARIT en 1985. En 1989, tous deux s’inscrivent aux cours de l’Ecole Saint-Luc à Bruxelles. Sur un scénario de Morvan, Savoia publie en 1993 son premier album, Reflets perdus, aux éditions Zenda. Savoia introduit dans l’équipe Philippe Buchet, directeur artistique d’une agence de communication spécialisée dans la BD d’entreprise, et va partager avec lui le dessin des deux premiers tomes de la série Nomad (Mémoire vive en 1994, puis Gai Jin en 1995) sur scénarios de Morvan. Savoia reprendra ensuite seul le dessin des trois volumes suivant (Mémoire morte, Tiourma, Mémoire cachée, de 1996 à 2000 chez Glénat).
 Parallèlement à la réalisation de Nomad, Savoia oeuvre fréquemment depuis 1996 dans la publicité, les affiches, la communication d’entreprise et les livrets de formation professionnelle.

Toujours avec son complice Morvan au scénario, il lance en 2003 la série policière Al’Togo chez Dargaud en 2003. C’est néanmoins sa compagne, Sowa Marzena, qui va l’inciter en 2004 à illustrer les souvenirs de sa jeunesse passée en Pologne et il s’élabore un tout autre style graphique pour la série Marzi, dont Petite Carpe sera le premier volume en 2004 aux éditions Dupuis. En 2015, chez le même éditeur, Sylvain Savoia offre aux lecteurs une magnifique leçon d’humanité en créant  Les esclaves oubliés de Tromelin , qui raconte le naufrage d’un  navire négrier à la fin du XVIIIème siècle.

L’année 2016 marque ses retrouvailles avec son complice Morvan pour créer le tome 2 de la collection Magnum Photos consacré à Cartier-Bresson, Allemagne 1945.