BDFIL 15e édition
Festival de Bande Dessinée Lausanne

12-16 septembre 2019

*

Concours Nouveau talent 2018

Thème : Le Miroir / Theme: The Mirror / Thema : Der Spiegel

Destiné à promouvoir de nouveaux talents, le concours de bande dessinée BDFIL est ouvert à toute personne de 15 ans et plus n’ayant jamais été publiée. Doté de CHF 4’500.- (env. €3’900), il a pour thème : « Le Miroir ».

Cette année, nous avons reçu un total de 328 projets provenant de 39 pays (Afrique du Sud, Algérie, Allemagne, Autriche, Belgique, Biélorussie, Bulgarie, Canada, Chine, Chypre, Côte d’Ivoire, Egypte, Espagne, Etats-Unis, Finlande, France, Grèce, Hong Kong, Inde, Iran, Italie, Japon, Jordanie, Lettonie, Lituanie, Luxembourg, Maroc, Mexique, Pays-Bas, Pologne, Portugal, Royaume-Uni, Russie, Slovaquie, Suisse, Taiwan, Tunisie, Turquie, Vietnam).

Cette année, le jury est présidé par Dave McKean (invité d’honneur BDFIL 2018) et composé d’Alain Corbellari (professeur à l’UNIL, membre du GrEBD), Mara (auteure et prof. BD & illustration à Ceruleum), Oliver Petereit (bibliothécaire, Centre BD de la Ville de Lausanne), Dominique Radrizzani (directeur artistique, BDFIL) et Michel Rime (journaliste au 24 heures, spécialiste BD).

Une sélection de planches fera l’objet d’une exposition du 12 au 17 septembre 2018, à l’Espace des Télégraphes, au Flon, à Lausanne, dans le cadre de cette 14e édition du festival. L’entrée à cette exposition est libre.

Un prix du public de CHF 1’000.- sera attribué par les visiteurs, au moyen des bulletins de vote disponible sur le lieu de l’exposition. Il sera dévoilé le lundi 17 septembre en fin de journée sur cette page.

Les lauréates 2018 :

1er prix

Celia Ducaju, Belgique, 1993

Attirée par le dessin de visages et de personnages depuis toujours, Celia Ducaju se forme à la BD à St-Luc Bruxelles. N’ayant pas pu assouvir pleinement sa curiosité pour l’anatomie et les sciences, elle part ensuite à Paris faire un Master en illustration scientifique à l’École Estienne. Elle y réalise pour son diplôme une bd reportage numérique sur la vaccination avec l’Institut Pasteur.
Après ses études, elle trouve un poste en tant qu’illustratrice scientifique et graphiste multimédia et audiovisuelle pour l’Université Libre de Bruxelles. Elle y travaille principalement pour la création de cours digitaux dans le domaine de la santé et des sciences de la vie.
Elle réalise aussi des travaux personnels de bande dessinée, d’illustrations, d’animation et de peinture.

2e prix

Chien-Fan Liu, Taïwan, 1988

Née à Taïwan, un petit pays insulaire en Asie, Chien-Fan Liu est diplômée du département graphisme de l’université Nationale de Taichung. Suite à ses études elle a travaillé pendant un an comme graphiste à Taïwan. Elle part ensuite en France en 2012 pour poursuivre des études en art et est diplômée en 2015 de l’Institut Supérieur des Beaux-Arts de Besançon. Elle vit et travaille actuellement comme illustratrice et graphiste libre à Glasgow, en Écosse.
Elle explore et travaille en dessin, animations et installations. Elle aime créer des histoires courtes dessinées aux crayons, qu’elle publie régulièrement en ligne ou imprime comme fanzine. Elle est fascinée par les histoires dans le style ‘réaliste magique’, d’humours noirs ou étranges. Ses inspirations diverses viennent de films en tous genres, d’art contemporain mais aussi de la banalité de la vie quotidienne.

3e prix ex-aequo

Amélia Szmoniewski, Suisse, 1982

Sérigraphe (Eracom) et conceptrice multimédia (eikon) de formation, Amélia Szmoniewski a depuis très jeune été en contact et attirée par l’expression graphique. Aujourd’hui, Amélia est graphiste-illustratrice indépendante et parallèlement projectionniste aux cinémas Rex à Fribourg. C’est depuis peu, avec beaucoup de recul dans son exploration et d’observation de ce qui l’entoure, qu’elle se lance dans des projets artistiques personnels. Naturellement polyvalente, c’est sans prétention qu’elle souhaite utiliser l’image comme moyen d’expression, qu’elle soit photographiée, dessinée ou animée. Elle ambitionne de retrouver un repère fort en utilisant davantage la sérigraphie qu’elle pratique depuis ses 18 ans.

3e prix ex-aequo

Olivia Witkowski, Suisse, 1991

Jeune artiste, née à Villars-sur-Glâne (Suisse), c’est depuis son plus jeune âge qu’Olivia est passionnée d’Art. Elle fait ses premiers pas artistiques chez un peintre à Farvagny. Curieuse et audacieuse, elle va entreprendre des études d’architecture à l’EPFL car cette discipline lui semble étroitement liée à la création et à l’expression personnelle. Finalement, après avoir étudié les tenants et aboutissements de cette voie technico-artistique, Olivia décide de revenir vers le monde de l’Art qui répond mieux à ces ambitions et aux rêves qu’elle veut vivre.
L’imaginaire d’Olivia est riche de tous les objets qui l’entoure. Passant d’une image hyperréaliste au minimalisme de l’élaboration d’un logo, elle aime s’immerger dans un univers et le transformer à sa guise. De son imagination et ses pensées naissent des représentations graphiques personnelles.
Depuis 2016, Olivia suit la formation de Bachelor en BD et illustration à Ceruleum (Lausanne). Elle y apprend les techniques numériques et découvre la bande dessinée et ses nombreuses possibilités. C’est dans cette école qu’Olivia développe son côté graphique et qu’elle réalise sa planche pour le concours BDFIL.

Prix du public

Séverine Moser, Suisse, 1974

Les visiteurs et visiteuses de l’exposition Nouveau talent, réunissant tous les projets reçus à l’occasion du concours de cette année, ont désigné la planche de Séverine Moser comme gagnante du prix du public. Il a été difficile de rendre justice à la planche originale, puisque toutes les cases ont été collées sur une planche en miroir !

 

Consultez ci-dessous les palmarès des précédentes éditions du concours :