BDFIL 14e édition
Festival de Bande Dessinée, Lausanne

Du 13 au 17 septembre 2018

*

Concours Nouveau talent 2017

Thème : La Vague  

Destiné à promouvoir de nouveaux talents, le concours de bande dessinée BDFIL est ouvert à toute personne de 15 ans et plus n’ayant jamais été publiée. Doté de CHF 4’500.- (env. € 4200), il a pour thème cette année « La Vague ».

Cette année, nous avons reçu un total de 245 projets provenant de 32 pays (Allemagne, Argentine, Autriche, Belgique, Biélorussie, Brésil, Bulgarie, Canada, Chine, Egypte, Espagne, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Indonésie, Italie, Japon, Lettonie, Malaisie, Maroc, Pays-Bas, Pologne, Portugal, Royaume-Uni, Russie, Slovaquie, Suisse, Taiwan, Togo, Turquie et Ukraine).

Pour cette 13e édition, le jury est composé d’Anna Sommer (invitée d’honneur BDFIL 2017, présidente du jury), Cuno Affolter (collaborateur Centre BD de la Ville de Lausanne), Raphaël Baroni (UNIL, membre du GrEBD), Ben Chevallier (Editions Atrabile), Antoine Duplan (journaliste au Temps, spécialiste BD) et de Sandrine Pralong (BDFIL).

Une sélection de planches fait l’objet d’une exposition du 14 au 18 septembre 2017 au Théâtre Boulimie à Lausanne, dans le cadre de cette 13e édition du festival. L’entrée à cette exposition est libre. 

Un prix du Public de CHF 1’000.- sera attribué par les visiteurs. Il sera dévoilé le lundi 18 septembre en fin de journée sur cette page.

Les lauréat-e-s 2017 :

1er prix

Laurence Pernet, Suisse, 1991

Née en 1991, Laurence Pernet entreprend une formation de graphiste à l’Eracom en 2010 durant laquelle elle axe son travail sur l’illustration et la typographie manuscrite. Son CFC obtenu, l’intérêt qu’elle porte à l’artisanat et aux techniques anciennes la conduit à l’Atelier typographique du Cadratin à Vevey, où elle est bénévole depuis 2015. Ce cadre idéal lui permet de s’initier aux métiers traditionnels du livre, d’apprendre la composition typographique et de réaliser diverses créations en plomb selon la méthode de Gutenberg.
Travaillant en parallèle sur des projets personnels aux univers à chaque fois renouvelés, elle aime explorer les possibilités du dessin en variant les supports (leporellos, pop up, jeu de cartes) aussi bien que les techniques (encre de Chine, crayon, écoline, pastel, fusain…). Elle trouve son inspiration principalement dans la littérature, des fables d’Ésope aux nouvelles de Ray Bradbury, en passant par les romans d’Agatha Christie.

2e prix

Adrien Yeung, France, 1995

Fils de deux artistes peintres, Adrien Yeung est né à Sèvres le 14 septembre 1995. Il grandit à Clamart dans les Haut-de-Seine près de Paris. Après l’obtention de son bac, il étudie aux classes préparatoires des ateliers des Beaux-arts de la ville de Paris (Glacière) pendant une année.
En 2014, il entre à l’École Européenne Supérieure de l’Image à Angoulême, établissement spécifiquement voué à l’enseignement de la bande-dessinée. Il y découvre le monde de la microédition et de la bande-dessinée contemporaine, ce qui va marquer son travail. En 2017, il obtient son Diplôme National d’Art Plastique.

3e prix

Jehan Khodl, Suisse, 1994

Jehan Khodl est né en 1994 à Genève. Élevé sans télévision, il se crée dès son plus jeune âge un monde imaginaire fait de bricolages et de dessins. Trait après trait, il obtient un diplôme de designer à l’école des Arts Appliqués de La Chaux-de-Fonds. Il y crée ses premiers fanzines et y découvre les joies de l’impression à tirage limité ainsi que destechniques de dessin différentes.
Après avoir décroché sa maturité professionnelle, il se lance dans la réalisation de projets personnels et s’essaye à la création de jeux pour smartphone et dans de courtes animations. Son monde imaginaire prend vie, s’anime et se joue. Il répond parallèlement à la demande de mandataires pour effectuer divers travaux d’illustration de journaux, des publicités, d’animations, et bien d’autres encore.
C’est suite à l’accomplissement de son service civil obligatoire qu’il peut enfin se consacrer pleinement à l’illustration et à la communication visuelle.

Prix du public

Olivier Meystre, Suisse, 1982

Olivier Meystre est architecte, docteur ès sciences et spécialiste de la représentation architecturale. Diplômé de l’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne, il a travaillé à Bruxelles, Bâle, Tokyo avant de revenir à Lausanne pour enseigner dans son alma mater. Parallèlement à l’enseignement, il mène actuellement une activité indépendante dans les domaines de la visualisation architecturale, de l’illustration et de la photographie. Passionné par le dessin sous toutes ses formes, il a depuis son plus jeune âge rêvé d’un jour faire de la BD.


Consultez ci-dessous les palmarès des précédentes éditions du concours :