MENU Jean-Christophe - BDFIL

BDFIL 14e édition
Festival de Bande Dessinée, Lausanne

Du 13 au 17 septembre 2018

*

MENU Jean-Christophe (France, 1964)

← Retour à la liste des auteurs

Dédicaces: SA, DI

Né en 1964, Jean-Christophe Menu est l’une des figures majeures de la bande dessinée alternative. Il commence sa carrière en 1981 en fondant les fanzines Le Lynx à Tifs et Le Journal de Lapot. Sa réputation en tant qu’auteur de bandes dessinées (Livret de Phamille, Moins d’un quart de seconde pour vivre, Métamune Comix, Chroquettes) et comme éditeur (co-fondateur en 1990 de L’Association qu’il a dirigée pendant vingt ans, puis fondateur de L’Apocalypse en 2012) n’est aujourd’hui plus à faire. Il a notamment coordonné l’album Comix 2000, un recueil de bandes dessinées muettes de 2000 pages, dessiné par 324 auteurs de 29 pays différents à l’occasion du passage à l’an 2000. Vendu à plus de 12 000 exemplaires, il s’agit d’une des œuvres majeures du 9e Art. À l’aise avec la plume autant qu’avec le pinceau, il publie en 2005, Plates-Bandes un pamphlet à l’encontre des dérives éditoriales du marché français de la bande dessinée qui a fait couler beaucoup d’encre. En 2011, il édite La Bande Dessinée et son Double, la thèse en arts plastiques qu’il a soutenue à Paris 1, et qui dresse un bilan analytique et critique de ses multiples activités.

En outre, depuis 2005, Jean-Christophe Menu est régent du Collège de Pataphysique, une « société de recherches savantes et inutiles ». En 2016, le Festival d’Angoulême lui a consacré une exposition afin de rendre hommage à son activité d’éditeur, d’auteur et de critique. Krollebitches, ses souvenirs même pas en bande dessinée viennent de paraître aux Impressions Nouvelles.

Habitué de BDFIL, JC Menu a participé à l’exposition De la Fondue…au Menu ! en 2016. Il remet le couvert dans l’exposition CHATS – Hommage à Steinlen cette année, il affrontera Anna Sommer lors d’un duel graphique acéré le samedi 16 septembre à 18h et prendra part au bodypainting lors de la nuit BDFIL de dimanche soir au Bourg.