BDFIL 15e édition
Festival de Bande Dessinée Lausanne

12-16 septembre 2019

*

Espace Microédition

© BDFIL, 2017

Entièrement remodelé lors de l’édition 2017, l’espace Microédition reprend ses quartiers au Forum de l’Hôtel de Ville. Repensé et redimensionné pour plus d’ampleur et une meilleure visibilité, retrouvez les objets décalés et la BD expérimentale, dans tous ses états.

Sa 15 18hForum de l’Hôtel de Ville : vernissage de l’Espace Microédition et Strapazin.

Entrée libre. Event Facebook

INFOS PRATIQUES

Liste des collectifs présents :

404 ERROR (Neuchâtel – CH)

404 ERROR est un fanzine à la parution aléatoirement douteuse créé en 2011 par deux suisses, Marjolaine et Elise, rejointes par la suite par un troisième cas social, Miguel, qui prétend entre suisse lui-aussi.

58° Galbés (Gaillac – FR)

58 Degrés Galbés est un collectif à effectif variable inconnu allant de trois à l’infini. C’est une maison de micro-édition qui imagine, conçoit, fabrique et diffuse des livres ainsi qu’autres objets papier autour du thème MATIÈRE & ABSTRACTION. Bref, c’est une maison d’édition expérimentale en constante expérimentation, une cabane de bric et de broc.

Adverse (Paris – FR)

Essentiellement consacré à une bande dessinée de recherche ou encore expérimentale, le travail d’Adverse vise à associer décadrage historique, création contemporaine et critique dans un même élan, ainsi qu’à établir des jeux d’échos fertiles avec d’autres champs de la création.

L’Appât (Forest – BE)

L’Appât (ASBL) est une imprimerie artisanale crée en 2013 par Rebecca Rosen et Quentin Mabuse, tous deux illustrateurs/trices et imprimeurs. Grâce aux techniques d’impression de la sérigraphie et de la typographie, L’Appât confectionne et édite des ouvrages (livres et affiches) fabriqués à la main en quantité limitée. Auteur-e-s, illustrateurs/trices et bédéistes sont invité-e-s en résidence à l’atelier pour imprimer sur place un livre (ou autre ouvrage) dont ils maîtriseront toutes les étapes liées à la production. Pour certains d’entre eux, cela représente une première approche de l’impression artisanale.

Arbitraire (Lyon – FR)

Arbitraire est un collectif d’auteur-e-s de bande dessinée et une maison d’édition lyonnaise fondée en 2005. D’abord réunis autour de la revue Arbitraire pour des expériences croisées (12 numéros), les membres du collectif se mettent peu à peu à auto-éditer des petits livres, puis des plus gros, des plus apprêtés. Un petit groupe se forme finalement courant 2014 et décide de mettre les bouchées doubles et publie quelques auteur-e-s du cru (Antoine Marchalot, Renaud Thomas et Pierre Ferrero) et quelques auteur-e-s hors collectif, méconnus ou plus connus tels que Dan Rhett, Olivier Schrauwen, JM Bertoyas, JC Menu, Oriane Lassus, Léo Quievreux, … Ces artistes se retrouvent réunis autour d’une ligne éditoriale à rapprocher de l’absurde, de l’imaginaire, de l’expérimentation et du parasitage.

Aristide (Lausanne – CH)

Le collectif Aristide a vu le jour en juin 2016 et est composé d’Anaëlle Clot, Simon De Castro et Antón de Macedo. Son activité principale est la réalisation d’une revue faisant la part belle à la pratique du dessin sous toutes ses formes. Chaque numéro de la revue est décliné sous un thème différent et introduit par un texte aux formes changeantes. L’objectif étant de mettre en regard une syntaxe d’un côté, avec une multitude de sensibilités graphiques de l’autre. Les artistes invité-e-s lors de chaque numéro varient entre seize et vingt-et-un. En parallèle au travail d’édition de la revue ARISTIDE, nous développons la pratique de la sérigraphie au sein de notre petit atelier à Lausanne, au nom du collectif ou à titre personnel. En avril 2018, nous avons imprimé notre premier hors-série, un objet artisanal regroupant les regards de 15 artistes sur le thème du transhumanisme et sous le nom de H–.

La bûche (CH)

Initiée sur la base du constat que la bande dessinée est encore un milieu massivement masculin, La bûche est un fanzine collectif qui rassemble et visibilise des autrices basées en Suisse romande, autour d’un thème libre, de façon indépendante et non lucrative.

La Déambulante (Lausanne – CH)

La Déambulante est une maison d’édition nomade qui abrite de petits livres au grand cœur. Elle invite les artistes qu’elle rencontre sur sa route à faire un bout de voyage avec elle. Chez elle les livres se vendent à petits prix ou se troquent contre d’autres mini-livres réalisés en sa chaumière.

Demian 5 (Zurich – CH)

En 2000 déjà, le graphiste et illustrateur zurichois Demian 5 a attiré un large public international avec ses premiers webcomics expérimentaux. Sont venus ensuite d’autres projets de bandes dessinées pour des quotidiens, des bulletins d’informations et des fanzines, ainsi que de nombreux travaux d’illustration pour des magazines et des journaux de renom en Suisse. Il possède maintenant une petite agence graphique et présente aujourd’hui son premier roman graphique sous forme de livre, When I am King. L’histoire de ce dernier, sans aucun mot et donc, par conséquent, adapté à toutes les langues, vous surprendra !

Denys Mathey (Tramelan – CH)

Denys Mathey, scénariste avant tout, préfère consacrer toute son énergie à la narration, qu’il espère rendre assez prenante pour faire oublier le manque de finitions de ses crobards. Il invente ainsi la formule « bandes gribouillées ». Expédiés en moins de temps qu’il n’en faut pour les lire, les gribouillis présentés ici n’ont d’artistique que leur spontanéité…

Dix Manches (Challex – FR)

Cinq esprits, cinq têtes, cinq cols, cinq culottes, cinquante doigts, dix mains, dix épaules, dix manches se réunissent tous les dimanches munis de leurs crayons, feutres et carnets de croquis pour concocter un fanzine collectif nommé DIX MANCHES. Chaque numéro de notre fanzine se base sur un thème : «Un» pour le premier, «Toast» pour le second et «Ennui» pour notre troisième numéro, qui sortira cet été. Toutes sorties des Arts Appliqués de Genève, chacune réalise une bande dessinée de cinq planches selon le thème, puis nous effectuons divers travaux collectifs qui varient selon les numéros (cadavres exquis, bandes dessinées collectives, etc.). Nous réalisons, en complément, des illustrations, photographies et linogravures sous forme de carte postale ou poster.

EpOx et BoTOx (Saint-Victor – FR)

EpOx et BoTOx ou Biocollage et Plasticolor. EpOx pour la résine epoxyde (colle) et BoTOx pour la toxine botulique (son application esthétique) : Chirurgie plastique appliquée au fond et à la forme, opération minutieuse permettant la transformation d’une idée en ouvrage. EpOx et BoTOx, c’est un concept, une niche propice au développement de micro-organismes, devenue de ce fait une petite maison d’édition. Celle-ci propose des ouvrages colorés, sérigraphiés et manufacturés, à tirages limités depuis 2013. Les publications des éditions EpOx et BoTOx s’enrichissent aux couleurs des univers émotionnellement forts, sans concession ni censure des artistes avec lesquels elles collaborent.

La Fabrique de fanzines (Genève – CH)

La Fabrique de fanzines avec Alex Baladi, Ibn al Rabin, Andréas Kündig, Yves Levasseur et Benjamin Novello. Venez dessiner, écrire, photocopier, plier, agrafer, couper et lire des fanzines. Aussitôt créés, les fanzines sont pendus à la corde à linge et gratuitement offerts dans une boîte.

Hécatombe (Genève – CH)

Fondé en 2004, Hécatombe, comme tant de structures nées à cette période, a rejoint un système de diffusion en librairie, permettant des tirages relativement importants pour de petits livres souvent faits main. Une décennie plus tard, le collectif continue à façonner ses livres lui-même et à les diffuser en librairie. Hécatombe n’a pas l’envie de grossir mais de préserver l’équilibre d’une production à taille humaine.

Hélice Helas (Vevey – CH)

Comme le cœlacanthe succède au pilais graciles, Hélice Hélas Éditeur naît des cendres encore chaudes des éditions Castagniééé (2001-2011). “Hélice Hélas” est une référence au premier éditeur-imprimeur suisse : Helias Helye, installé à Laufon et publiant le Mammotrectus en 1470. La ligne éditoriale se veut éclectique et englobante, à la manière des rhizomes du mycorhize connectant l’humus, le minéral et le végétal. Hydre quintucéphale, elle s’articule autour de 5 collections emblématiques : bande dessinée atypique (collection Ellipse et laps) ; littérature d’auteur-e-s (collection Mycélium Mi-raisin) ; SF et Raisons d’Ailleurs (collection Cavorite et Calabi-yau, unique en Suisse romande) ; essais & pamphlets entre déraisons et irréfutables (collection Paon dans ton Q.I !) ; traduction littéraire et textes antiques (collection Pics et punk et calligramme, en cours d’élaboration).

The Hoochie Coochie (Paris – FR)

The Hoochie Coochie (THC) est une maison d’édition associative française de bande dessinée, fondée en 2002 à Paris par Gautier Ducatez et Tarabiscouille. Elle publie notamment le fanzine Turkey Comix, une copieuse revue de bande dessinée annuelle faisant la part belle à l’impression artisanale et à la publication d’auteur-e-s venu-e-s de tous horizons. Plus qu’un simple catalogue panachant artistes confirmé-e-s et nouveaux talents, Turkey Comix a su conserver son esprit originel : l’énergie séminale du fanzinat, qui rend l’écriture d’autant plus belle qu’elle laisse transparaître la fraternité des auteur-e-s qui la composent. En 2008, Turkey Comix a reçu le Prix de la bande dessinée alternative au Festival International de Bande Dessinée d’Angoulême.

Inukshuk Editions (Lomme – FR)

Inukshuk est un mot inuit qui signifie « homme debout ». Il définit spécifiquement ces empilements de pierre de forme humaine que les chasseurs des tribus du grand nord laissaient le long des pistes de chasse, indiquant une direction ou une cache de vivres. C’est également un mot qui signifie « quelqu’un est passé ici » ou encore « un homme a laissé sa trace ». Publier des livres est une chose, mais notre volonté principale est d’accompagner les auteur-e-s pour leur permettre de réaliser LE livre dont ils ont envie. Ayant acquis une expérience éditoriale dans un cadre associatif et par le biais de l’auto-édition, la création d’une véritable structure telle qu’Inukshuk s’est imposée au moment de lancer le projet L’ombre d’antan : récits de la Grande Guerre suite à une rencontre avec l’éditeur serbe System Comics qui souhaitait donner un rayonnement plus important à sa série Lignes de front.

Kanibaru (Genève – CH)

Kanibaru est un fanzine créé par Vark, artiste genevois, regroupant ses croquis et illustrations issus de ses nombreux carnets. Croqué ou mis en scène, son trait radical au pinceau aborde dans chaque numéro une problématique sociale telle que le trafic de drogue, la pauvreté ou les violences policières.

Mais Je Rêve! (Forcalquier – FR)

L’association Mais Je Rêve! est créée en 2014 à Forcalquier. C’est un atelier typo/letterpress, de l’illustration, de la gravure, de la peinture, du graphisme et de la sculpture. C’est les Frenchaméricains Catherine et Timothy Georgarakis !

Manuel Perrin (Neuchâtel – CH)

Artiste suisse né en 1986, Manuel Perrin développe ses recherches à l’aide de trois pratiques (la bande dessinée, la peinture et la sculpture) qui puisent toutes leur essence dans le dessin. Diplômé depuis 2004 de l’Académie Maximilien de Meuron, il a d’abord suivi une formation de dessin académique avec une attention particulière pour le corps humain, élément primordial dans son œuvre. Puis, au cours de ses études à la HEAD de Genève, il apprend à davantage conceptualiser son travail : ses projets picturaux sont ainsi devenus moins figuratifs et ses sculptures plus minimalistes sans que l’idée du corps et de la vie ne disparaissent. Au travers de ses œuvres, il nous parle de notre société, de ses excès et contradictions ainsi que de son rapport à la mort. Il pose un regard mélancolique mais plein d’espoir et d’humour sur ce qui l’entoure. Ses bandes dessinées utilisent la vie quotidienne afin d’illustrer les sujets qui le questionnent, tandis qu’en sculpture, ses stèles en béton forment un monument mobile qu’il dispose dans l’espace public afin d’évoquer des pierres tombales. Chacune d’elles arbore un visage différent, elles sont de petits monstres ou fantômes de béton, qui tentent de faire sourire le spectateur malgré le propos. Manuel Perrin aime raconter des histoires et cherche à faire de la poésie avec tous les matériaux qu’il a à disposition.

Marie-Louise (Lausanne – CH)

Marie-Louise est un collectif de dessinateurs et dessinatrices qui privilégient la pratique du dessin in situ. Ils se promènent depuis peu avec une drôle de machine, le « Dessinmaton ». Son principe est simple : un dessinateur + un modèle = un portrait dessiné à emporter. À l’heure de l’image reine, du selfie et du contrôle de soi, prenez le temps de vous laissez croquer !

  • Performance

Marie-Noëlle Wurm (Montpellier – FR)

Dessinatrice et illustratrice, Marie-Noëlle Wurm utilise principalement l’encre, l’aquarelle et le graphite pour donner vie à un univers onirique à pointe délicatement sombre — empreint d’atmosphères mystérieuses et poétiques. Dans ses dessins, elle poursuit un dialogue entre figuration et abstraction qui est au centre de sa recherche artistique — en tant que franco-américano-allemande ayant d’abord étudié la biologie avant de s’orienter vers l’art, elle a souvent navigué l’entre-deux, les espaces de transition. Osciller ainsi entre le réel et l’imaginaire est une manière d’explorer les recoins cachés de l’inconscient, de naviguer les frontières du connu et de l’inconnu, et faire émerger de l’obscurité les petites pointes de lumière qui y existent. Des lieux qui parfois sont empreints d’une beauté déconcertante, parfois de douce étrangeté, remplis de ciels chaotiques, d’îles oubliées, de nébuleuses colorées, de créatures un peu perdues — ce sont ces lieux cachés, mélancoliques et mystérieux qui prennent forme sous sa plume et ses pinceaux.

Le Monde à l’Envers (Grenoble – FR)

Le Monde à l’Envers édite des livres dans la mesure du possible. Le Monde à l’Envers, c’est l’association de quelques complices qui s’improvisent éditeurs/trices pour diffuser des livres de critique sociale au-delà du cercle militant. Éditer des livres, car ils croient au pouvoir des idées plus qu’à l’idée de pouvoir. La diffusion d’idées politiques est l’un de leurs moyens de bouleverser le monde. Mesurer le possible, ou prendre conscience de ses forces. Pour changer le monde, il faut savoir que c’est possible. Le monde à l’envers documente, enrichit et critique les luttes contre le capitalisme, le patriarcat, la technologie, la police. L’ordre des choses n’est ni juste, ni naturel, ni éternel. Encore faut-il réussir à le changer. Mesurer le possible, ou prendre la mesure des forces des adversaires. La conscience de la situation, aussi laide soit-elle, est nécessaire à sa transformation. Le Monde à l’Envers documente l’état du monde et de ses infrastructures en vue de sa subversion.

Collectif Perrada (Lausanne – CH)

Perrada est un collectif composé de cinq plasticiennes, ayant toutes des pratiques artistiques diverses, passant par le dessin, la photographie, la vidéo, l’installation, la peinture et l’écriture. Mais s’il est un objet qui leur est cher et qui les relie, c’est le livre. Le livre d’artiste ou, dans sa forme plus populaire, le fanzine. Les artistes partagent également un fort désir de rencontres, d’échanges et d’expérimentations autour et dans la création. Le collectif Perrada se situe dans une démarche inclusive et participative. Ensemble, elles ont créé les « ateliers performatifs » qu’elles organisent lors de manifestations, comme dernièrement le Monstre Festival à Genève ou BDFIL à Lausanne. Lors de leurs ateliers, le collectif offre un espace et du matériel à tout-e-s celles et ceux qui ont envie de créer avec elles. Les artistes arrivent ainsi à la réalisation d’une ou de plusieurs microéditions par performance, regroupant le travail des participant-e-s, et agissent ainsi en tant qu’éditrices.

Le Porte-Rêves (Vevey – CH)

Le Porte-Rêves est un fanzine de bande dessinée et d’illustration disponible en ligne gratuitement. Il est composé autant de professionnel-le-s désireux/ses de raconter des histoires sans contraintes éditoriales que d’amateurs/trices voulant faire connaître leur univers. Spécialisé dans l’imaginaire et le fantastique, il paraît chaque année et le premier numéro peut être trouvé sur le site internet depuis mai 2017. Les œuvres publiées restent la propriété de leurs auteur-e-s. L’impression et la distribution dans un but non lucratif du Porte-Rêves est hautement encouragée !

La Puce (Genève – CH)

La Puce est une association à but non lucratif qui a pour but de publier des auteur-e-s de bandes dessinées et autres. Nous avons commencé à sillonner les festivals il y a près de 15 ans. Demandez aux gens qui nous ont accueillis, ils diront tous que nous sommes trop choux. En 15 ans, nous avons perdu beaucoup d’espérance de vie à force de dormir à -10° dans le coffre de la voiture ou en traversant la France sur les routes gelées avec nos pneus d’été ; mais nous avons toujours bien rigolé et nous en sommes toujours pas mort (touchons du bois). Les quelques expositions que nous avons montées (à Genève, Gex, Bellegarde, etc.) ont toutes été bien appréciées, et nous ne manquons jamais de donner un coup de main ou de crayon aux collectifs qui nous entourent, comme Les Chiens Fous, Le Zombie Libéré, La Mouche ou le Collectif Lissibédé.

Les Siffleurs (Angoulême – FR)

Nous étions quatre étudiants de master bande dessinée quand une petite voix étrange nous a siffloté l’idée de créer une association de bande dessinée. Depuis ce jour, nous avons réalisé et mis à projet plein d’envies de BD qui germaient au fond de chacun de nous depuis un moment. Dans nos différents univers réunis par le fantastique, vous découvrirez plusieurs collections de bandes dessinées : albums classiques, bandes dessinées aux formats expérimentaux et des revues collectives.

Spiegelei Éditions (Lausanne – CH)

Spiegelei est un collectif éditorial fondé en 2015 par Milena Buckel, Morgane Ischer et Nicole Murmann et basé en Suisse Romande, entre Lausanne et Vevey. Leur recette ? Mijoter des projets d’édition, au sens large (ouvrages, jeux, objets), avec amour et humour, et partir à la rencontre d’artistes qui les font frémir. Parce que leurs intérêts sont variés, ils se mettent aux fourneaux et mènent de front plusieurs collections, selon la technique et le format choisis : MIMOSA, AU PLAT, BROUILLES, MOLLET… Tant qu’à faire, autant mettre tous ses œufs dans le même panier !

Splotch! (Morges – CH)

SPLOTCH! est une association, basée à Morges et composée d’une quinzaine d’auteur-e-s de bande dessinée, vivant principalement en Suisse romande. La nouvelle formule du magazine est un retour aux sources : les auteur-e-s se recentrent sur le format « strip » traditionnel. Dès septembre 2017, sa parution devient mensuelle. Depuis septembre 2018, SPLOTCH! repart pour une nouvelle saison! Plongez avec nos auteur-e-s dans l’aventure, nagez dans leur introspection, surfez sur les vagues musicales, devenez un poulpe naufragé dans leurs mondes parfois poétiques, parfois beaux ou bêtement drôles et vivez vos quinze évasions dans la dimension SPLOTCH!

Tohm (Lausanne – CH)

« Se réaliser en tant que justicier à temps partiel n’est pas à la portée de n’importe quel quidam. » Jimi, naïf et en manque total de confiance en lui, est-il conscient de cet apophtegme de Lao Tseu* ? Il tentera malgré tout de traverser les différentes épreuves de vie qui se proposent à lui, entouré de gens qui ont leurs propres tares. Un chef à la morphologie atypique, un étrange stagiaire toxique, un neurochirurgien douteux et bien d’autre… *(C’est faux, c’est même pas une phrase de Lao Tseu…). Né en 1986, Tohm, a.k.a. Arthur Bourquin, développe très jeune un goût pour le dessin et les histoires. Il a étudié à l’EPAC et sort aujourd’hui sa première BD en auto-édition, A Lundi Jimi, dont l’univers – étrange et familier à la fois – nous évoque quelques situations sociales bien réelles.

Atelier TURUT (Romans-sur-Isère – FR)

Petite structure éditoriale à but non lucratif, L’Atelier TURUT est né de la volonté de réunir des auteurs et des artistes autour de projets d’édition hybrides ou atypiques. Les publications sont réparties au sein de trois collections : BULLES (bande dessinée / illustration), PLUMES (textes illustrés, format poche) et PUCES (petits formats, leporello, flip-book). Depuis sa création, la revue Freakshow Comix a été présentée dans de nombreux festivals, en France, en Suisse et en Norvège. Les quatre premiers numéros ont été nominés au Prix de la BD alternative, dans le cadre du Festival international de la bande dessinée d’Angoulême. Les sérigraphies qui accompagnent le livre et les planches originales font régulièrement l’objet d’expositions (Mistral Palace, Le Carré et le Cinéma Le Navire de Valence, Hiboubox de Villars-de-Lans, La Manufacture de Romans-sur-Isère).

Manlin Zhou (CN)

Manlin Zhou et Wenjie Shi étudient actuellement en dernière année de Bachelor à l’école Emile Cohl de Lyon. Toutes deux viennent de Chine et sont venues en France pour parfaire leur éducation artistique. Manlin est arrivées après un premier bachelor à l’Académie des Beaux Arts de Chine (Hangzhou). Wentje quant à elle a déjà plusieurs années de pratique professionnelle derrière elle dans l’illustration et la bande dessinée. Ce qui intéresse Manlin et Wenjie, c’est justement de tisser des liens entre leur formation initiales et ce qu’elles ont découvert en Europe. À travers leur pratique elle aiment présenter ainsi un métissage des cultures et des genres, mais aussi des techniques, liant parfois aquarelle, encre de chine et dessin par ordinateur par exemple. Ces expériences offrent des résultats mêlant classicisme et modernisme, dans le but de pouvoir ainsi offrir un nouveau regard sur leur culture et celle du monde d’aujourd’hui.