BDFIL 14e édition
Festival de Bande Dessinée Lausanne

13-17 septembre 2018

*

BDFIL 2018 – Dave McKean – l’invité d’honneur

© Dave McKean

Dave McKean est né à Taplow dans le Berkshire (GB) en 1963. Il entre à l’école d’Arts graphiques du comté et commence à travailler comme illustrateur. En 1986, il rencontre l’écrivain Neil Gaiman et c’est le début d’une longue et fructueuse collaboration.

Pionnier dans les expérimentations artistiques du neuvième art, pratiquant la peinture, le collage, le dessin, la photographie, les images de synthèse, il trouve son inspiration dans le romantisme noir, l’expressionnisme allemand, Egon Schiele, Francis Bacon… Entre autres chefs-d’œuvre, on lui doit Batman : Arkham Asylum (scénario de Grant Morrison, 1989) qui a marqué toute une génération et a brusquement ouvert un champ des possibles, Black Orchid (scénario de Neil Gaiman, 1989), Cages (1991) que Terry Gilliam qualifiait d’“ensorcelant” et, plus récemment, Black Dog : Les Rêves de Paul Nash (2016).

Dave McKean a reçu de nombreux prix : Amid Award pour la meilleure couverture d’album, World Fantasy Award pour la couverture de Sandman, Harvey Award pour le meilleur comic book (Cages), et National Book Award. Et plus récemment, au lendemain de sa nomination comme invité d’honneur BDFIL, il s’est vu décerner l’International Award for Excellence in Comic Art dont il est le premier lauréat.

www.davemckean.com

L’affiche 2018

© Dave McKean, pour BDFIL 2018

La 14e édition de BDFIL annonce cinq jours de folie.
 
Du jeudi 13 au lundi 17 septembre 2018, le festival accueillera Dave McKean en invité d’honneur (Batman Arkham Asylum, Cages, Black Dog…). Si si c’est confirmé. À cinq mois du festival, nous avons le plaisir de vous dévoiler en avant-première l’affiche. Pionnier de la picturalité en bande dessinée (Harvey Award 1992, Alph’Art du meilleur album étranger 1999, International  Award for Excellence in Comic Art 2017), l’Anglais réalise pour Lausanne la plus belle des affiches.

La plus sauvagement belle, la plus picturale, la plus musicale aussi. En toile de fond se reconnaît la silhouette de Chillon, bastion de la lémancolie et berceau des grands mythes gothiques anglais. Dans ce cadre familier, un clown musicien perché sur un tabouret de bar joue du bandonéon, et du soufflet de son magique instrument s’échappe la bande dessinée.

La preuve en image que, de la bande au bandonéon… il n’y a qu’un pas. Et la promesse d’une somptueuse édition. Save the date!

 

En exclusivité, Dave McKean documente son affiche dans un film qu’il a réalisé. Plongez-vous dans son atelier et dans la musique qui lui a inspiré ce joueur de bandonéon (Astor Piazzola, The Lausanne Concert, MAD, 1989):